Usinage de précision > Découpe chimique et électrochimique

La découpe chimique et électrochimique

Avantages

Ces techniques permettent de découper sans bavure, sans déformation, ni contrainte des pièces de grande précision jusqu'à des épaisseurs de 2 millimètres, dans les métaux suivants : Nickel, acier, inox, kovar, cuivre, laiton, bronze, cupro-beryllium, inconel, aluminium, molybdène, tungstène, titane...

Elles permettent également la réalisation de pièces de formes complexes, dans des délais courts.

Elles s'appliquent à la quasi totalité des métaux et n'ont aucune influence sur les caractéristiques de la matière.

Le faible coût de l'outillage permet de réaliser des prototypes à un coût compétitif.

Procédé

La découpe chimique est un procédé qui permet l'usinage de pièce par dissolution chimique d'une plaque de métal, préalablement et localement protégée par une épargne.Le procédé de base pour la découpe électrochimique est similaire, hormis le passage d'un courant électrique continu. Il est utilisé pour les métaux inattaquables par voie purement chimique. La plaque métallique est enduite d'une résine photosensible dont la faible épaisseur (quelques µm) permet une grande finesse quant à la définition de l'image qui est obtenue par insolation au travers d'un outillage photographique représentant la pièce à fabriquer. Après développement, la résine polymérisée permet un masquage localisé des zones à protéger. Les zones de métal nues seront attaquées par voie chimique par aspersion d'un agent de gravure adapté au métal à dissoudre. Une gravure asymétrique des deux faces permet d'obtenir des formes épaulées ou des lamages.



  • W

    Compétences particulières et expertises de WIPELEC

    Les couvercles et les grilles de boîtiers de micro électronique hybride
    L'usinage des métaux réfractaires (Mo, W)
    La découpe électrochimique pour les métaux inaltérables par voie chimique
    Les pièces découpées sans attache
    Les grandes séries


Retour en haut